PEOPLE

«Cash, la richesse à tout prix» : la nouvelle série de Pikini Production

No comments

Après «Famille sénégalaise», Pikini Production revient à la charge avec «Cash, la richesse à tout prix». Une production cinématographique qui tourne autour de l’argent. Voici un prologue détaillé de cette nouvelle série sénégalaise.

 De quoi parle la série ?

«Cash, la richesse à tout prix» développe le vécu d’un héro, Man-Souley. Un homme célèbre et puissant. Il est extrêmement riche et admiré de tous. Cependant, il n’est pas heureux, car cette fortune a été construite avec le sang des innocents.

En effet, dans sa jeunesse, l’avidité, la soif de la célébrité et le désir d’avoir «l’argent à tout prix» l’ont conduit sur des mauvais sentiers. Pour devenir riche, il a pactisé avec le diable. En conséquence, il a sacrifié ses proches notamment sa petite sœur qui a perdu la raison.

Quoique riche et pouvant s’acheter toutes les choses matérielles qu’il désire, son argent ne peut lui acheter ce qu’il désire plus que tout : la liberté. Car prisonnier du royaume des ténèbres, il a perdu la paix de l’esprit.

Quelle est l’équipe technique dernière cette série ?

Idée Originale et scénario de Souleymane Barry, la série sénégalaise «Cash» est une réalisation de Laye Diallo. Sur cette tâche, il est assisté par Cherif Balde (Chérif) qui s’est également occupé du montage.

Mamadou Diallo porte la casquette de producteur exécutif,  Massamba Kane celle de la coproducteur et Pape Malick Seck celle de chargé de production. Le cadrage de la série a nécessité l’expertise d’Abdouraman Diakho alias JAHO, Chérif, Cheikh S. Diagne et Ousmane Cissé. À la prise de son, Joseph Mandy a fait un travail professionnel. L’infographie est assurée par Cheikh Kebe et le script est écrit par Diama Mboup Mbaye assisté par Lamine Katiby Manga. Ces professionnels et plusieurs autres ont contribué à l’échafaudage réussi de cette nouvelle série.

Quels sont les thèmes abordés ?

L’argent, la corruption, le mysticisme, les règlements de comptes et bien d’autres sont des thèmes énoncés dans la série. Sortant des sentiers battus, «Cash» aborde une thématique peu présente dans les productions cinématographiques sénégalaises mais qui pourtant concerne tout le monde : l’argent. Comment certaines personnes font pour s’enrichir du jour au lendemain ? Pikini répond : ils vendent leur âme au diable. De ce fait, Ils se mettent à faire des sacrifies humains, à respecter des conditions inhumaines accompagnées de pratiques sordides.

«Le diable donne avec la main gauche et reprend le double avec la main droite» et les conséquences sont amères. La vie de Man-Souley est le parfait reflet de ce proverbe africain. Après avoir obtenu la gloire, la richesse, la célébrité dont il était tant avide, il se sent minable et vide. Il aimerait racheté sa pauvreté du passé cependant, il a déjà «posé l’acte», impossible de revenir en arrière. Piégé dans cette vie dans laquelle il est adulé par tous, il a peur quand il est seul et cela à duré 32 années. Dans le regret il affirme : «évitez l’argent facile car il ne fait jamais de bonheur».

Cette série est un outil de sensibilisation et de conscientisation. Surtout de la jeunesse africaine car elle est la plus exposée. Pikini Production dénonce les conséquences de la culture du moindre effort. Pour être riche, il faut travailler à la sueur de son front et éviter les raccourcis, c’est la principale leçon qu’on tire de ce nouveau chef d’œuvre.

DKM«Cash, la richesse à tout prix» : la nouvelle série de Pikini Production

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *